Restaurer la voiture du Titanic : A7 de l’Ouest

Le chantier de restauration de la voiture A7 Ouest démarre en 2022. Une restauration à laquelle participe activement le Cercle Historique du Rail Français.

Cette voiture de 1re classe, classée à l’inventaire des Monuments Historiques, date de 1907. Elle représente les voitures composant le train qui, le 10 avril 1912, emmena des passagers du Titanic de Paris à Cherbourg pour qu’ils embarquent à bord du fameux paquebot. Ce chantier est mené par l’association Trains & Traction qui exploite le chemin de fer touristique Le Train des Mouettes en Charente-Maritime.

Vue de la voiture A7 Ouest à Longueville en septembre 2019
Vue de la voiture A7 Ouest à Longueville en septembre 2019. Cliché Bruno Bretelle.

Une voiture de prestige datant de la Belle Époque

Cette voiture est aujourd’hui la plus ancienne voiture de trains express et de trains rapides conservée en France. Elle est issue de l’unique série de quarante-neuf voitures de 1re classe conçues par la Compagnie des chemins de fer de l’Ouest et mises en service entre 1899 et 1909 . Elle appartient à la sous-série AAfpy 7026-7032 construite en 1907.

Elle symbolise l’art du voyage à la Belle Époque, mêlant les trains express de luxe et les paquebots transatlantiques.

Les matériaux employés pour la construction de ce véritable yacht sur rails célèbrent ce souci de confort, de raffinement et d’art de vivre. Outre le châssis métallique à bogies, une innovation à l’époque, la caisse est en teck et les boiseries intérieures sont en acajou. Un tel luxe égale à l’époque celui des voitures de la Compagnie Internationale des Wagons Lits, qui exploite alors les grands express européens comme l’Orient Express.

Les compagnies de navigation qui exploitaient la ligne de l’Atlantique Nord entre l’Europe et New York, affrétaient pour leurs passagers des trains dits transatlantiques entre Paris et les ports de Cherbourg et du Havre. Le 10 avril 1912, des voitures de ce type composent le train spécial New York Express. Ce train, partant de la gare de Paris-Saint Lazare à destination de la gare maritime de Cherbourg, transporte 142 passagers de 1re classe et 30 passagers de 2e classe. Une fois arrivés à Cherbourg, ces passagers montèrent à bord du Titanic.

Mystère de l’histoire, cette voiture est peut être l’une d’elles ! En tout cas, elle est la seule représentante de ces voitures existant encore.

Preuve de son intérêt patrimonial majeur, cette voiture est classée à l’inventaire des Monuments Historiques par le Ministère de la Culture le 31 janvier 1991 (cliquer ici pour accéder à la notice consacrée à cette voiture sur le site du Ministère de la Culture).

Une restauration ambitieuse lancée en 2022

Cet ambitieux projet consiste à rendre son éclat d’antan à cette voiture de 1re classe de  luxe, afin de la faire rouler avec des voyageurs à son bord  sur la ligne Saujon-La Tremblade du Train des Mouettes, en Charente-Maritime.

La restauration de cette voiture est menée par l’association Trains & Traction, en partenariat avec l’association Hermione La Fayette sur le site de l’Arsenal des Mers à Rochefort. Elle fera appel à des structures de formation professionnelle et d’insertion.

À l’instar du chantier de l’Hermione, ce chantier sera visitable par le public dès l’été 2022.

La participation du Cercle à ce projet de restauration

Grâce à diverses actions de mise en relation par nos soins, le transfert de propriété de la voiture A7 de l’Ouest a été conclu entre l’Association Française du Titanic et Trains & Traction, l’association gérante du Train des Mouettes en Charente-Maritime.

Ce projet multipartite va faire l’objet d’une importante opération de communication et de levée de fonds. Le CHRF en sera l’un des vecteurs essentiels. Il joue un rôle majeur de conseil technique et documentaire pour la restauration de cette voiture, grâce à sa connaissance de l’histoire des chemins de fer en France et à sa documentation. Le Cercle est également investi dans la préparation du contenu de l’exposition qui sera présentée à Rochefort autour du chantier et dans la communication concernant les appels aux dons.

Téléchargez la brochure (version 2019)

Pour aller plus loin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.